maladie amiante
16555
post-template-default,single,single-post,postid-16555,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.5.0,vc_responsive
 

Les maladies liées à l’amiante

Lors de retrait ou de destruction de l’aimante, les poussières de celles ci se répartissent et se diffusent durablement dans l’air. Ces poussières extrêmements volatiles sont remisent en suspensions au moindre mouvement d’air.  Les fibres de celles ci étant d’une grande finesse et invisibles, pénètrent très facilement et profondément dans le système respiratoire. Respirer de l’amiante expose à différentes pathologies et affections dont certaines d’une grande gravité. Celle ci se déclarent très souvent avec un grande inertie (jusqu’a 40 ans) après les faits malgré une exposition au risque très courte. Découvrez les équipements pour s’en protéger

Les maladies constatées :

  • l’asbestose ou fibrose pulmonaire : troubles  des fonctions respiratoires
  • la pleurésie bénigne (inflammation de la plèvre).
  • le cancer bronchique.
  • mésothéliomes, tumeurs cancéreuses de la plèvre et du péritoine, (Celles ci apparaissent malgré la non présence de fibrose (asbestose), consécutivement à des expositions au risque très courte.

Ces pathologies sont classées dans les repères  n° 30 et 30 bis des maladies professionnelles indemnisables du régime général.

maladie amiante